OH-flyerweb

 

Olivier Huardpapiers scarifiés du 3 au 14 juin 2013 à La Poissonnerie

 

 

Extrait entretien entre P. Allard et O. Huard mars 2013

 

- P. A : Le temps ?

 

- O. H : La manière de représenter compte autant que ce qui est représenté. Dans mes dessins grattés, il y a ce que je représente "un homme qui marche" ou "un trognon de pomme" c'est l'idée du temps qui passe et comment le représenter: en arrachant de la matière, le papier gratté, le blanc de la peluche du papier, le plaisir de la matière. La confrontation entre la sensualité et la raison. Trouver une direction sur un fil, pour arriver à donner à voir avec sensibilité... exciter la curiosité de l'œil.

Mais dans la manière, il y a aussi l'idée du faire, du temps qui passe... La longue accumulation de points arrachés au papier n'est pas seulement là pour donner de la nuance dans le modelé des dessins, elle est aussi là pour essayer de retenir du temps. Faire apparaitre dans la durée une image...la répétition...ça à aussi à voir avec l'artisanat... 

 

 

Olivier HUARD vit et travaille à Marseille.

Peintre autodidacte né en 1969, Olivier Huard développe un travail singulier depuis plus de quinze ans.

Après des études d’économie et grâce à des rencontres décisives (l’atelier d’Alain DIOT à Saint Maximin, l’art rupestre découvert grâce à un grand-père archéologue et des résidences d’artistes au Japon…), l’artiste n’a de cesse d’approfondir son  vocabulaire plastique et d’inscrire dans la durée du faire, sa façon.

Olivier Huard atelier, 30 bis rue Cazemajou, 13015 Marseille

06 64 94 35 25


http://www.olivier-huard.fr/